Close

studio ponnuki is a small creative studio hidden in the beautiful mountains of the kootenays

gef_round
geoffroy

Designer / Hacker / Maker

Loves green tea, meditation and noise

melina_round
melina

Photo / Fashion / Accounting

In house yoga teacher and Thais massage, run http://yinyogi.com

naome_round
naima

Drawing / Dirt Pudding / Maker

Loves green tea, meditation and noise

Articles

Find Us

We are based in one of the most beautiful places on earth. Come visit us!

February 18, 2009

deux petits tannants

J’étais couché dans une poussette entre deux voitures, sur le coin d’une rue. C’était assez bizarre de se réveiller dans un endroit public avec des voitures et des gens qui marchent autour. Dans la poussette il y avait aussi le fils de ma soeur. Il était tout bébé et je décide de partir de cet endroit avec le bébé. Les voitures roulent à toute allure et je m’en fais pour le bébé. La rue devant nous s’effondre et les voitures doivent contourner cette crevasse nouvellement créée. Une voiture passe très proche de la poussette et je décide de prendre le bébé dans mes bras. Je cris après les voitures et traverse finalement la rue.

On arrive dans une ruelle où il y a des grappe de raisin vert. Je montre aAllistaire (qui est maintenant plus vieux) comment voler des raisins sans que les propriétaire s’en rendent compte. Lui il préfère tirer sur les branches, mais je lui montre à cueillir doucement. Le propriétaire de la demeure se rend compte qu’on lui vole ses raisins et se met à nous engueuler un peu trop intensément. Je dis à Allistaire que l’on ne doit pas se laisser marcher sur la tête comme ça et je frappe le propriétaire jusqu’à ce qu’il tombe. Allistaire vient pour uriner sur le propriétaire, mais un de nos amis intervient et lui dit qu’il ne faut jamais uriner sur la propriété d’autrui.

Nous nous sauvons à vélo et je trouve Allistaire très mature pour son âge étant capable de pédaler. Je me retrouve dans un bureau ou atelier, comme un journal, mais avec des vélos et des pièces de vélos sur les murs. Je décrits ma mésaventure aux personnes dans le bureau…